05 novembre 2005

voici ce que j'ai écrit le 10 septembre je crois, au Clubteli

La vie d'une fille au pair: contradictoire et éprouvante...

"Moi  je suis actuellement fille au pair en Irlande du Nord, bon c'est tout frais, car je n'y suis que depuis huit semaines, mais bon je peux dire déjà que j'ai changé...

Même si ce n'est pas ce que je m'étais imaginée, je commence petit à petit à m'adapter...

Bon voilà pour raconter un peu mon arrivée ici, et bien tout c'est fait par l'intermédiaire d'une amie à moi. Sa Mère est irlandaise, mais s'est installée en France depuis longtemps. Bref cette dame extraordinaire fait partie d'une famille de huit enfants si je me souviens bien. Et dans ces huit enfants il y a la mère, qui vit à Belfast et qui recherchait une fille au pair pour ces deux petites filles E (6ans) et S (4ans).

De mon côté, c'était l'année du Bac et puisque j'avais une année d'avance et que je ne trouvais pas d'université, je me suis demandée si partir à l'étranger pour apprendre une langue ne serait pas une bonne idée. Au début je pensais partir à l'étranger pour étudier, avec l'organisme EF, mais le prix était trop exorbitant. J'en ai donc parlé à mon professeur d'anglais, qui m'a proposé de faire des recherches pour devenir fille au pair... Et évidemment avant de me lancer dans mes recherches et comme toutes personnes de 17ans j'en ai parlé avec mes copines, et vous devinez la suite. Natacha, la nièce de la mère, m'a dit que sa tante prenait tous les ans des filles au pair car elle a un travail qui lui prend tout son temps, et qu’elle en cherchait justement une pour l'année 2005/2006...

Et après, tout c'est enchaîné... La mère de Natacha faisait l'intermédiaire entre sa sœur et moi et  puis elle m'a aidé à la rencontrer en Avril. Je suis donc partie trois jours toute seule pour rencontrer cette famille... Tout c'était bien passé, j'avais trouvé mon après-bac. On correspondait par mails, par sms parfois jusqu'aux épreuves du bac qui allaient être décisives... oui ou non vais-je partir ?

Ensuite il y a eu l’attente des résultats, alimentée de stress dû au baccalauréat mais aussi à l’idée de partir… Questions, tourments, que fallait-il que je fasse. Masturbation d’esprit gratuite !! A peu près deux semaines horribles à ne penser qu'à cela…

Le pire dans tout ça c’est qu’il me fallait  tout de même acheter le billet d’avion, avant qu’il ne soit trop tard, car si je devais partir c’était tout de suite après le bac… Ce qui me tendait encore plus…Et mes sujets de conversation, se résumaient à l’Irlande, mon départ, ma nouvelle vie, mes peurs…et le bac.

Le 4 juillet est arrivé très vite, trop vite… 11h, j’avais mon bac, je pleurais de joie et de tristesse dans les bras de mon père !!! Apres cela tout c’est enchaîné très vite, car mon avion partait le 9juillet…Pas le temps de fêter ce bac avec mes amis, pas le temps de leur dire au revoir. Vrai déchirure, détresse, tristesse… !!!

Arrivé en Irlande du Nord, la famille m’accueille gentiment… mais je m’isole, et paradoxalement recherche le contact. Ma famille me manque, je ne connais personne…

Les parents travaillent beaucoup et n’ont pas le temps de s’occuper de moi. Habituée à une vie de famille stable, pleine d’amour et de respect, je dois devenir indépendante, grandir et grandir vite…moi le gros bébé de 17ans avec à peine son petit bac mention AB en poche…

Matériellement ils m’offrent tout, mais affectueusement je me sens bien pauvre. J’ai beaucoup de mal à m’adapter, je n’ai pas de repère, je suis laissée à moi-même, je me sens ignorée. Mes journées se résument à lever les petites, leur donner le déjeuner, les laver, les préparer pour l’école. Puis elles vont à l’école, moi je range la maison, leur chambre, passe le balai et m’occupe de la lessive. Une fois tout fini, je ne sais plus quoi faire, alors je pars marcher dans la ville seule, sans connaître personne…Je commence à appeler ma vie « Dans la solitude d’un pays anglo-saxon ».

La France me manque, le théâtre me manque, ma famille me manque, mes amis me manquent… Je pleure tous les soirs, je me sens mal à l’aise avec la famille. Les petites sont ingérables, insolentes et capricieuses…Je trouve refuge dans la nourriture.

Heureusement, j’avais pris mon ordinateur portable, et j’ai réussi à me connecter sur Internet, soit à être en contact quasiment tous les soirs avec mes parents, qui sont toujours là pour m’aider, pour me rassurer et me donner tout leur amour. Je me sens plus forte, je veux me battre, et m’en sortir…Ils me posent un ultimatum, j’ai dix jours pour réfléchir et savoir si je veux rentrer ! Dix jours de remise en question, dix jours qui m’ont fait comprendre. Je vais rester, pour moi….

Depuis, tout commence à aller mieux, dans ma tête déjà… Je vais aller à l’école le 5 septembre, prendre des cours intensifs d’anglais et puis faire du sport et passer une audition pour continuer le théâtre qui me manque tant…

J’ai la "positive attitude" et je commence à maîtriser les petits monstres, du moins à trouver leurs points faibles, et à ne pas me faire avoir. Même si la mère ne cesse de me reprocher pleins de choses, et de se faire passer pour une mère poule alors que ce n’est pas vraiment le cas. Et puis même si je me sens plus femme de ménage que fille au pair…Je n’ai plus envie de partir, plus envie de changer de famille je me sens mieux et je chat avec des irlandais, dont un de mon âge qui parle couramment le Français et qui vit à 1mile de chez moi…et que je vais bientôt rencontrer et j’espère qui va devenir mon ami…

PS: si je peux donner un conseil, ne partez pas trop jeune, faites une grosse fête avant votre départ, et n'arrivez pas dans un pays avec un scénario déjà écrit dans votre tête...En gros ne faites pas comme moi...Mais partez si vous le voulez, quand vous le voulez et où vous voulez...Car vous allez mûrir, apprendre, pleurer, rire, découvrir, aimer, crier, soupirer, laver, ranger, rencontrer, ou tout  simplement vivre!!!

Deux mots pour résumer la vie d'une fille au pair: contradictoire et éprouvante..."

Bon en fait de septembre à début Octobre, tout commencait à avoir un sens, mais comme vous avez pu le suivre, et bien ces derniers temps la mère n'arrête pas d'être sur mon dos... Enfin depuis vendredi, elle est sur le dos de sa fille, la plus grande: L.. Bon elle continue à m'emmerder, mais pas sans cesse. Enfin lundi je lui en parle, promis... Comme dis ma maman, ça me fera du bien... Et si ça va pas je pars. Je rentre... je n'ai rien à perdre, la mère non plus..gloups!

Posté par amande_bzz à 17:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur voici ce que j'ai écrit le 10 septembre je crois, au Clubteli

    Salut,

    Bon j'attends que tu ranges un peu ton blog, parce que j'avoue que je m'y perds un peu. Je vois que ca a l'air d'aller pas trop mal. Je te mail quand j'aurai un peu plus de temps bisous. Soph

    Posté par Sophie, 07 novembre 2005 à 13:04 | | Répondre
  • je viens de tomber sur ton blog ..simpa ta petite lettre . jE veux justement partir comme fille au pair l'anneé prochaine en irlande..mais bon je viens de voir les prix des organismes fille au pair et c'est BIiiieeen chheeeeeer ! la blaze ...tampi je prendrai ma revenche ! Et toi tu t'es fait des amis alors ?

    Posté par brin_dherbe, 22 septembre 2006 à 21:47 | | Répondre
  • rien du tout a lire.

    je n'ai po lu ton texe mais j'aimerais mieux te connetre.Comme tu a pu voires,je t'ai envoyer mon adresse email.J'aimerais bien que tu m'envoie la tinne et que tu me mette dans ta liste !!!!!!!!!Car moi je n'ai po d'amie et tu a laire tres sympa !!!!stp fais ca pour moi !!!Valentine Decamps

    Posté par valentine, 02 octobre 2007 à 18:22 | | Répondre
  • rien du tout.

    C'est encore moi j'ai oublier de te demandée qu'elle' age às-tu ????moi j'ai 11ans 1/2 et 12 en fevrier et toi ????j'aispere que tu feras ce que je t'ais demandée !!!!!!!je t'adore meme si je ne te connet pa encore !!!!

    Posté par valentine, 02 octobre 2007 à 18:25 | | Répondre
Nouveau commentaire